• Nous voulons réenchanter le silence, la méditation, la réflexion.
  • Notre démarche sera de dénoncer le bruit, le tapage, la publicité criarde et obsédante, les baffles assourdissants, les écouteurs baladeurs…
  • Nous voulons magnifier le silence pour penser et nous extasier en contemplant les œuvres d’art qui résultent d’un travail assidu et de l’expérience.
  • Nous voulons que le silence règne dans les expositions et les musées, l’être a besoin de se retrouver lui-même et de réapprendre à rêver.
  • Nous voulons que la beauté retrouve ses droits et qu’elle apporte l’harmonie entre les hommes de culture et de tradition.
  • Nous voulons, en silence, apporter la paix entre les hommes par la contemplation qui reste universelle.

Le monde s’est enrichi d’un élément nouveau : le bruit.

Il n’est plus possible à l’artiste mais aussi au penseur, au moraliste d’ignorer cet événement qui bouleverse la sensibilité humaine d’une façon radicale.

Il s’agit maintenant d’ouvrir les portes de ses sens, de pénétrer l’essence de la matière pour éviter de se voir plongé dans le chaos des bruits qui envahissent le ciel, les villes et les campagnes.Il était naturel que ce manifeste vienne du Maroc, plus que de tout autre pays, dans lequel nous créons le SILENCISME parce que ce pays conserve des rives sauvages, des déserts infinis, des montagnes presqu’inhabitées, des plaines balayées par le vent, inondées du soleil qui immobilisa la vie lors des chaudes périodes d’été, mais aussi parce qu’en haut lieu, Sa Majesté reste attentif à développer une saine culture moderne tout en préservant la tradition et ses beautés, encourage les artistes et les écrivains à s’épanouir et à présenter leurs travaux au plus large public possible, montrant l’exemple en collectionnant lui-même des œuvres déterminantes de notre siècle parce que son goût irrésistiblement porté à la perfection le transforme en un idéaliste passionné.

Le Silencisme aura le souci d’introduire dans son œuvre les seules beautés que donne l’étude des règles et des lois qui sont les lumières éternelles de l’Art et que l’on comprend sans discussion. Implicitement elles nous dissuadent de toute vulgarité, elles nous manifestent le vrai, le bien visible, le beau. Certes il s’agit bien d’une provocation, monter à l’assaut du bruit par le silence !

Mais notre manière de vivre provoque une agitation intérieure qui ne nous permet plus de trouver notre fond le plus calme et résoudre sereinement les problèmes du quotidien. Cette agitation intérieure faite de pensées rémanentes, de souvenirs insistants, de projections stressées pour le futur, n’est pas une fatalité.

Nous pouvons retrouver notre silence intérieur pour revenir dans un ici et maintenant qui nous ancre dans notre réalité.

Commentaires

commentaires