J’ai récemment écrit sur le peintre marocain Hassan Bouhia, qui est à mon sens le seul peintre musicaliste de notre époque, après les peintre Valensi et Kupka (en 1928). Bouhia est un musicaliste dans ses lignes et dans ses coloris. Son oeuvre est étrangement similaire à celle de ses prédécesseurs, qui initièrent le mouvement musicaliste. Les lignes et les coloris musicalistes se situent dans un temps-espace et apportent toujours une évocation et une suggestion. Les nuances sont employées comme des sons, pour leur résonance sentimentale, et surtout pour l’harmonie et le tempo qui les composent.

tableau-hassan-bouhia

Un tableau d’Hassan Bouhia, le seul musicaliste au monde

La peinture haute en couleur d’Hassan Bouhia, fluide et rythmée, est l’application même des principes musicalistes. C’est une redécouverte du musicalisme, et Bouhia semble être aujourd’hui le seul musicaliste au monde. Bravo pour le Maroc.

De nombreux articles ont été publiés dans l’Opinion, au Maroc (voir par exemple cette page), ainsi que dans le catalogue muscialiste de Marie Talon, publié en 2014.

Commentaires

commentaires